Pourquoi faire un business plan est important en SEO ?

Referencement

SEO / Referencement 57 Views comments

Le search engine marketing est un domaine qui ne laisse rien au hasard.

Il demande de la stratégie, de l’investissement et du temps. Être marketing consultant web optimization, c’est analyser, prévoir, appliquer un plan… et parfois même encadrer une équipe de choc.

Automotive, autour du métier de marketing consultant search engine marketing gravitent des dizaines d’autres. Rédacteur Net, Webdesigner, UX, Développeur, Intégrateur, Netlinker… tout un ensemble de compétences que l’on nomme communément «& périmètre du search engine optimisation& ». Et pour les faire intervenir sur une mission, pour coordonner ces skills en les intégrant au finances du shopper, pour s’éviter toute mauvaise shock et s’assurer de sa propre rentabilité, il faut un marketing strategy.

Ça, je ne le savais pas au tout déhowever. Parce que je débutais dans mon activité et dans le métier d’entrepreneur, j’ai fait comme tout le monde& : je me suis débrouillé. Je suis allé droit au however, sans stratégie planifiée et chiffrée.

Mais, très vite, mon activité m’a rattrapé et m’a obligé à l’exercice.

Et, croyez-le ou non, ça a changé ma vie.

Les erreurs de débutants à ne pas faire quand on se lance en search engine optimization

Quand j’ai commencé en 2014, j’étais un marketing consultant très volontaire. Je le suis toujours, évidemment, mais je ne m’épuise plus. Parce qu’à l’époque, je faisais tout… sauf les contenus. Je vendais des audits search engine marketing, du consulting et même de l’accompagnement complete de projet.

À cette époque, je me dis que si tout va dans ma poche, je n’ai pas vraiment de raison de faire un plan d’investissements ni de bâtir un réel business model.

Mais personne ne reste débutant toute sa carrière. À mesure que je progressais dans mon aventure entrepreneuriale, d’autres idées de produits et projets se forment. Faire de la vidéo, faire des guides, faire de la formation, un livre et, pourquoi pas, des outils web optimization.

Pour ces idées ambitieuses, je suis resté sur mon process actuel. Après tout, il fonctionnait, n’est-ce pas& ?

J’ai donc lancé tout le déhowever de la mise en œuvre seul et… je me suis épuisé.

J’ai perdu soudain ma motivation devant l’ampleur de la tâche, et j’ai fini par accepter qu’il me faille déléguer pour le bien de ma boîte.

Comme en écho à cette réflexion, les projets shoppers devenaient de plus en plus ambitieux et moi-même souhaitais me spécialiser, donc j’ai davantage fait appel à d’autres skills. Et il a vite fallu structurer les budgets. Les shoppers eurent besoin de mon aide pour faire les chiffrages, et qu’est-ce que j’ai fait…& ?

J’ai ouvert un Excel et j’ai mis tout ça à plat pour mes shoppers et moi.

L’exercice du marketing strategy que je trouvais, à mes débuts, totalement inutile était devenu indispensable 5 ans plus tard& !

Une leçon de pas-à-pas que je comptais bien retenir…

Comment monte-t-on un business plan pour le search engine optimization& ?

Comme on le fait pour n’importe quelle autre activité, en fin de compte& !

Dans le search engine marketing, il y a beaucoup de choses à acheter& : les contenus, le développement Net, les backlinks, le webdesign, l’UX, l’hébergement, le NDD, les outils… Tout a un prix& !

Et quand on fait un audit search engine optimization pour son shopper, on met en évidence les problèmes et on est en mesure de prioriser. A partir de là, on peut établir les devis et voir ce qu’on valide ensemble avec le shopper, ou non.

Mais à cette partie peut s’ajouter le advertising digital& : Google Advertisements, Facebook Advertisements, le SEA en général, le SMO, l’e-mailing… tout ceci constitue un vrai price range qui permet de «& mieux vendre& » l’entreprise et ses produits (la vôtre, comme celle de vos shoppers& !).

Ceci représente plusieurs lignes sur votre business plan, dans la partie «& prévisionnel financier& » où vous y retrouverez aussi le coût de votre local de travail, les salariés éventuels, l’électricité, l’assurance, l’avocat/comptable… bref, tout ce que vous allez devoir payer pour votre activité. Et on voit vite qu’on est loin de l’idée d’un métier «& pas cher& » et «& facile à monter& ».

Une fois que vous avez tous ces coûts en tête, vous allez optimiser votre marketing strategy pour voir directement ce qui vous plombe ou pourrait vous plomber votre rentabilité. Et vous le faites sur courtroom, moyen ET lengthy terme.

Et là, parce que tout est carré, vous savez sur quoi investir, dans quel sens va votre activité.

Et vos objectifs font moins peur, parce que vous savez «& où vous allez& ».

Sans parler de la motivation qui remonte en flèche, automotive ça permet aussi de prévisualiser le achieve attendu…& !

Bon, et si vous comptez convaincre des investisseurs ou des collaborateurs pour certains de ces projets, vous mettez tout ça en forme dans une belle partie rédactionnelle. Vous détaillez, vous mettez en avant les atouts et les faiblesses, la concurrence, le marché& ; bref, vous contextualisez, mais surtout& : vous vendez votre projet& !

À noter que faire cet exercice pour vous-même vous aidera toujours à vous rebooster vous. Se vendre à soi-même son travail est un wonderful moyen de garder sa motivation& !

C’est ce que j’ai fini par faire, et ça m’a permis de me remettre au travail avec, en bonus, du cœur à l’ouvrage& !

Pour finir, quelques conseils pour ne pas rater son business plan

Parce que j’ai moi-même dû apprendre ça sur le tas, je vous transmets ce que j’ai compris.

  1. Soyez pessimiste. Prévoyez des coûts plus hauts, des recettes plus basses. Ainsi, vous éviterez les mauvaises surprises.
  2. Essayez d’utiliser des outils d’analyse comme PESTEL (un incontournable en stratégie d’entreprise& !). Personnellement, je le fais en trois colonnes de coûts (si ça se passe mal | website ça se passe bien | Et je fais la moyenne) pour m’assurer d’être réaliste.
  3. Commencer avec Excel n’est pas mauvais, vous y posez les chiffres, mais préférez vite les solutions en ligne qui font beaucoup à votre place. Vous allez gagner du temps, faire moins d’erreurs, et peut-être même intégrer des choses auxquelles vous n’avez pas pensé. Personnellement, j’ai fini par utiliser Supernova et je ne reviendrai pas aux tableurs& !
  4. Et surtout& : faites appel à des specialists dans leur domaine. Avoir les meilleurs est peut-être plus cher, mais ça vous évite de devoir commander à nouveau les providers ailleurs, voire de devoir faire certaines choses vous-mêmes.

Je préfère payer le prix d’un travail bien fait qu’avoir un travail bâclé… et d’en payer le prix.

Mes shoppers le comprennent, et je n’héwebsite pas à le marteler& : je ne suis pas là pour faire du bricolage, mais pour aider au décollage de leur activité& !

Je l’ai dit& : en search engine optimisation, il faut être rigoureux. Il n’y a aucune place à la probability.

Comments