Julien Ferras (Paris Match) : "La refonte du site de Paris Match a amélioré nettement sa webperformance, en particulier les core web vitals"

Referencement

SEO / Referencement 68 Views comments

Julien Ferras, responsable Acquisition de l'audience chez Lagardère ©& JF

JDN. Quel était l'intérêt pour Paris Match de travailler particulièrement la webperformance lors de sa refonte& ?

Julien Ferras.& Nous proposons un nouveau website depuis mars dernier. Ce lancement vient après une réflexion qui date d'environ un an et demi. Elle visait à terme& à proposer la meilleure expérience utilisateur attainable sur notre website. Il est particulièrement necessary pour un média comme le nôtre de proposer des temps de chargements rapides, pour les pictures notamment, qui sont proposées en très bonne qualité.

Au niveau search engine optimization, l'enjeu était d'être référencé le mieux potential. Nous voulions pour cela répondre aux attentes de Google concernant la webperformance. Google en parle depuis 2015. Il a aussi mis en place les core net vitals récemment, qui font désormais partie de son algorithme. A pages égales, une page plus rapide sera mieux classée. Cela coûte aussi moins cher à Google de crawler des websites rapides… Nous avons pu observer ce phénomène grâce à notre analyse de logs. La fréquence du crawl des bots de Google est totalement corrélée avec la vitesse de chargement des pages et d'autres vitesses comme le temps de réponse du serveur.

Nous souhaitions aussi sortir du format AMP (Accelerated Cellular Pages, ndlr). Il n'est pas correctement monétisé et demande de maintenir techniquement deux varieties de pages, les pages classiques et les pages AMP. Pour nous permettre d'abandonner ce format, nous devions être irréprochables en termes de webperformance.

Pour toutes ces raisons, nous avons mis au centre de notre refonte la webperformance. Celle-ci a été très complexe à mettre en œuvre. Seule une refonte aussi importante que celle-là pouvait nous réunir de façon hebdomadaire autour de la table afin de se fixer des objectifs. Toutes les équipes ont été mobilisées& : produits, advertising, method, régie publicitaire …

Quels résultats avez-vous obtenus sur les trois facteurs du core net vitals& : le LCP (Largest Contentful Paint), qui mesure la efficiency de la page, le FID (First Input Delay) ou TBT, qui mesure l'interactivité de la page, et le CLS (Cumulative Format Shift), qui mesure la stabilité de la web page& ?

Malgré la forte dépendance aux third events d'un website média comme le nôtre, nous avons réussi à améliorer nettement tous nos KPI, en particulier les core net vitals, ce qui était un des objectifs. Nous avons ainsi fait baisser le LCP de 34%, le CLS de 95% et le TBT, qui est à peu près l'équivalent du FID, de 77%. Le LCP est moveé de 2,46& secondes à 1,62& seconde, le TBT de 779& ms à 177& ms et le CLS de 0,93& à 0,05& ms, ce qui est très rapide. Le poids de la page est lui descendu de 53%.

Evolution du CLS du website de Paris Match. ©& Paris Match

Grâce à nos actions, nous sommes un des websites médias les plus rapides du marché. Nous proposons des photographs larges en très bonne qualité. Nous répondons à cette attente de premiumiser la marque avec une expérience améliorée. Notamment sur cellular, qui représente 83& à 85% de notre supply de trafic

Côté trafic, après un léger trou d'air suite à la mise en ligne du nouveau website le 23& mars dernier, le temps que Google prenne en compte les changements, nous avons connu une augmentation de notre trafic de 20& à 25%. Cet accroissement n'est pas forcément lié qu'à la refonte. Il provient aussi de contenus qui ont bien fonctionné, notamment ceux liés à la présidentielle. Il n'empêche que nous avons réussi à être conformes à ce que Google souhaite par rapport aux core net vitals.

Qu'avez-vous mis en place pour parvenir à ces résultats& ?

Plusieurs actions, qui ne touchent pas directement le search engine optimisation, mais qui sont intimement liées, ont été malesées. Avant d'entreprendre des changements, nous avons effectué du monitoring de efficiency grâce à Dareboost, un outil d'audit et d'analyse des performances. Il nous a permis de tester la vitesse et la qualité du website, sans les third parties, puis avec. Cela nous a permis d'obtenir une picture plus claire des performances de notre website et de l'optimiser en toute connaissance de trigger. Une fois le monitoring mis en place, nous nous sommes attelés à la refonte du website.

Les performances core net vitals avant et après la refonte. ©& Paris Match

L'optimisation la plus complète opérée a été celle liée aux fonts. Il s'agit d'un sujet essential, automotive leur mauvaise utilisation peut faire baisser drastiquement les performances d'un website. Pour alléger notre website, nous avons chooseé pour des fonts variables. Elles permettent de stocker plusieurs variables d'une feuille de caractère dans un seul fichier de police. Au remaining, elles sont moins lourdes que les fonts classiques et nécessitent moins d'appel. A cause des problèmes liés au RGPD, nous avons choisi de rapatrier les fonts chez nous.

Le fast win a été la mise en place de placeholders. Cela nous a permis de réserver des espaces fixes sur les emplacements publicitaires afin d'éviter le décalage intempestif lorsque l'utilisateur lit nos pages. Cette pratique nous a aussi permis d'améliorer notre CLS. &

Côté entrance, afin d'avoir un très bon rendu d'photographs, nous avons utilisé l'adaptating service. Ce procédé permet au navigateur de proposer une picture adaptée au gadget de l'utilisateur. Par exemple, celui-ci peut recevoir des pictures HD de 2& 000& pixels de giant lorsqu'il utilise un iMac de 27& pouces, ou une picture de 320& pixels de dimension lorsqu'il regarde notre website d'un Samsung S6.

Egalement, nous avons réalisé des maquettes en first cellular, checkées en réseau 3G, alors que, d'après nos statistiques, 85% de nos utilisateurs possèdent un réseau couvert par la 4G. Notre however était que notre website soit accessible au plus grand nombre. Nous avons aussi chooseé pour des photographs au format Webp, plus léger que le Jpeg. Côté again, nous avons par exemple chooseé pour la compression Brotli. Cet algorithme permet de compresser des ressources JavaScript ou CSS de façon plus performante que Gzip.

Quels sont vos chantiers web optimization à venir& ?

Nous allons continuer le monitoring au quotidien, automotive les performances du website peuvent se dégrader rapidement. On aimerait travailler avec des partenaires de contenus tiers, comme Taboola ou Ligatus, afin d'optimiser le TBT, qui mesure le délai de réaction d'une web page. Le problème est que ces acteurs proposent souvent des photographs trop lourdes par exemple.

Nous allons aussi essayer d'optimiser la durée de mise en cache des articles avec Varnisch, un serveur de cache http. Le however est d'accélérer la performance du website en établissant différents scénarios. Par exemple, un article de plus d'une semaine sera mis en cache un mois, un article d'un mois sera mis en cache un an…

Sinon, de façon plus générale, nous allons essayer de développer des "grandes collections", c'est-à-dire des articles à forte valeur ajoutée, comme des enquêtes, ou des interviews de stars. Nous allons mener un travail web optimization sur la titraille et le maillage interne pour essayer de valoriser ces contenus.

Comments